MIMI HADDAM


LE SEPTIÈME PÉTALE D’UNE TULIPE-MONSTRE


Commissaire : Elise Anne LaPlante

Comment les différentes formes de normativité régissent-elles nos corps ? En quoi une recherche dans l’imaginaire somatique révèle-t-elle le potentiel qui réside dans les tensions générées par des états transitoires ou circulatoires ? Le septième pétale d’une tulipe-monstre se décline en trois expositions qui proposent de réfléchir aux conceptions du corps mettant au défi leurs contours normatifs. Celles-ci réunissent et mettent en relation des pratiques qui revendiquent et appréhendent des corps hybrides, indécis, ou explorant les possibilités de la métamorphose.

Les trois cycles, présentés successivement à la Maison des artistes visuels francophones (Saint-Boniface, Manitoba, octobre 2022), à la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen (Université de Moncton, Nouveau-Brunswick, janvier 2023) et à la Galerie de l’UQAM (Montréal, Québec, novembre 2023), accueillent chacun de nouvelles articulations entre les œuvres.  Le projet rassemble des œuvres du collectif Ikumagialiit (composé de Laakkuluk Williamson Bathory, Cris Derksen, Jamie Griffiths et Christine Tootoo), de Caroline Boileau, d’Helena Martin Franco, de Dominique Rey, de Winnie Truong et de Mimi Haddam.



Vue de l'exposition Le septième pétale d’une tulipe-monstre, 2023, Galerie de l'UQAM. © Galerie de l’UQAM


Vue de l'exposition, Le septième pétale d’une tulipe-monstre, 2023Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen. ©Mathieu Léger


Vue de l'exposition, Le septième pétale d’une tulipe-monstre, 2022La Maison des artistes visuels francophones. © Leif Norman